Articles Populaires

Choix De L'Éditeur - 2020

Adénome de la prostate

L'hyperplasie ou adénome de la prostate du 1er degré est le stade initial d'une maladie urologique, qui est diagnostiquée avec une croissance anormale du tissu prostatique. La pathologie est bénigne. Aux premiers stades de développement, il se prête bien au traitement. Si vous commencez la maladie, la prostate continuera de croître, à cause de laquelle l'ensemble du système urogénital sera perturbé.

Les étapes du développement de l'adénome

L'adénome de la prostate passe par plusieurs stades de développement. Ils diffèrent considérablement les uns des autres par leurs changements morphologiques se produisant dans la structure de l'organe glandulaire. De plus, pour chaque degré de la maladie, un traitement individuel est sélectionné.

Les médecins distinguent les étapes suivantes du développement de l'hyperplasie bénigne de la prostate:

  1. Première étape. À ce stade, des changements mineurs dans la structure de l'organe se produisent. La prostate ne cause pas de problèmes graves et ne rend pas la miction difficile. Les symptômes de la maladie sont légers, il est donc très difficile de reconnaître la pathologie au stade initial de développement,
  2. Deuxième étape. À ce stade, il y a des changements évidents dans le travail des organes génito-urinaires. En raison de la croissance pathologique de la prostate, la vessie et l'urètre sont particulièrement touchés, car ils se pincent,
  3. Troisième étape. Le degré avancé de la maladie se caractérise par une rétention aiguë d'urine. En raison de cette violation, un homme est constamment préoccupé par la douleur et l'inconfort dans un endroit problématique. Le processus de transition de l'adénome de la prostate au troisième stade prend généralement beaucoup de temps.

À chaque nouvelle étape du développement de la maladie, le risque de complications augmente considérablement. De plus, le passage d'un stade d'hyperplasie à un autre entraîne généralement une augmentation des symptômes douloureux. Pendant des jours et des nuits, un homme commence à être dérangé par l'inconfort exprimé, dont il est difficile de se débarrasser.

Le tissu prostatique envahi comprime l'urètre

Raisons

Les médecins ne connaissent pas encore la cause exacte du développement de l'hyperplasie bénigne de la prostate. Cependant, de nombreux experts sont d'avis que l'apparition d'une pathologie est causée par des perturbations du fonctionnement du système hormonal, qui sont causées par l'âge de la personne.

Chez les personnes âgées, la testostérone pénètre dans la cavité de la prostate et s'y transforme en une forme active. Ce processus conduit à une augmentation progressive de la taille de l'organe glandulaire. Par conséquent, les hommes après 40 ans devraient être régulièrement examinés par un urologue pour de tels problèmes de santé.

Le stade initial de l'adénome de la prostate peut être causé par plusieurs facteurs:

  • Prédisposition génétique
  • Abus d'alcool
  • Obésité
  • De grandes quantités d'aliments gras, salés et épicés quotidiennement,
  • Varices du bassin,
  • Lésions infectieuses du système génito-urinaire,
  • Hypothermie fréquente du corps.

Si l'homme n'a pas les facteurs ci-dessus dans sa vie, la probabilité de développer un adénome de la prostate est minime.

Symptômes d'adénome du 1er degré

Pour comprendre que la prostate a commencé à se développer, des mesures diagnostiques peuvent aider. Jusqu'au moment de leur réalisation, il est possible de soupçonner le développement d'un adénome du premier degré uniquement par la présence de symptômes caractéristiques de la pathologie. Mais, comme le montre la pratique, il est très difficile de détecter une hyperplasie de la prostate au stade initial. En effet, dans la plupart des cas, il n'a pas de signes prononcés. Un homme peut ressentir un léger malaise. Mais il sera si insignifiant qu'il n'attirera pas une attention particulière.

Si un homme ignore les premiers signes d'adénome de la prostate, il ne pense pas au fait qu'il a besoin d'un traitement. Par conséquent, la maladie continue de se développer. Il passe à une nouvelle étape et provoque la survenue de complications.

La première étape de l'hyperplasie peut être accompagnée de tels problèmes:

  • Flux d'urine intermittent
  • Rétention urinaire,
  • Mictions fréquentes,
  • Violation du mouvement de l'intestin.

À ce stade du développement de la maladie, la douleur est absente. Étant donné que le stade précoce de l'adénome de la prostate est observé depuis assez longtemps, les hommes ont la possibilité de remarquer des signes de trouble de la miction et de consulter un spécialiste jusqu'à l'apparition de complications.

Le trouble urinaire peut être le premier signe d'adénome

Diagnostics

Un urologue peut conseiller sur le développement d'un adénome de la prostate au stade initial de l'homme. Des réponses à ces questions peuvent être obtenues en visitant son bureau. En cas de suspicion de prolifération des tissus de l'organe glandulaire, le spécialiste dirigera le patient vers un diagnostic. L'identification indubitable du processus pathologique permet ces types d'analyses et d'études:

  1. Analyse d'urine Détecte l'inflammation
  2. Un test sanguin pour le PSA. Conçu pour déterminer les processus malins qui peuvent survenir dans la prostate. L'étude aide également à identifier la sensibilité au cancer,
  3. Examen échographique de la prostate. Permet au médecin de voir la présence de liquide résiduel après avoir vidé la vessie,
  4. Uroflowmetry. Conçu pour évaluer le degré de déviation de l'écoulement d'urine.

Le médecin demandera au patient de contrôler sa miction pendant la journée. Les résultats de ce diagnostic permettent à l'urologue de voir l'image complète de la maladie et de choisir le traitement optimal pour elle.

À la fin de toutes les mesures diagnostiques, le patient peut commencer le traitement de l'adénome de la prostate au stade initial de développement.

Le traitement

Il existe de nombreuses façons de traiter l'hyperplasie bénigne de la prostate. Avec un adénome de la prostate du 1er degré vous permet de faire face:

  1. Thérapie médicamenteuse
  2. Phytothérapie
  3. Exercices thérapeutiques.

La chirurgie est rarement utilisée pour supprimer les symptômes d'une maladie qui survient au stade 1. L'opération est nécessaire dans les cas où l'adénome de la prostate est négligé et conduit à de graves troubles du fonctionnement de l'ensemble du système urogénital et des intestins, et a également tendance à dégénérer en une tumeur maligne.

Au stade initial, un traitement assez conservateur

Thérapie médicamenteuse

Avec l'adénome de la prostate, qui commence à peine à se développer, il est habituel d'utiliser des médicaments des groupes suivants:

  • Agents bloquants alpha-adrénergiques (Doxazosine, Gyron),
  • Inhibiteurs (finastéride)
  • Préparations à base de plantes sous forme de comprimés et suppositoires (Tykveol, Propin).

Pour chaque médicament prescrit, un schéma posologique individuel est sélectionné, qui comprendra la durée du traitement avec un médicament particulier et sa posologie.

Phytothérapie

L'utilisation d'herbes ne peut pas être considérée comme la thérapie principale. Cette méthode de traitement est considérée comme préventive, car elle vous permet de maintenir le travail de la prostate et d'autres organes génito-urinaires dans un état normal. Cependant, ces fonds peuvent également compléter le cours sur la drogue.

Avec l'adénome de la prostate de grade 1, des bains de siège sont recommandés, dans lesquels des herbes sont ajoutées. Habituellement, ils sont préparés avec une décoction d'argousier ou de camomille médicinale.

Il faut s'assurer que la température de l'eau dans le bain n'est pas trop élevée.

Les bains assis prennent 10 à 15 minutes.

Les décoctions à base de plantes conviennent également à l'administration orale. Avec l'hyperplasie, il est recommandé de boire des remèdes maison à partir d'ortie, de feuilles de cerisier ou de persil. Les décoctions fraîches doivent être prises 3 fois par jour.

Exercices thérapeutiques

Lors du diagnostic de l'adénome de la prostate, il est très important de prévenir la survenue de processus stagnants dans la région pelvienne. Ils ne font qu'aggraver l'évolution de la maladie. Le complexe médical d'exercices mis au point par des médecins pour les hommes qui ont des problèmes avec la prostate et le système génito-urinaire dans son ensemble aide à prévenir leur apparition.

En l'absence de contre-indications pour le traitement des adénomes de la prostate du 1er degré, il est recommandé d'effectuer des exercices simples, qui comprennent des exercices sur la presse et le «vélo».

Les exercices sur la presse et le «vélo» peuvent être combinés

Caractéristiques du mode de vie pendant le traitement

Pour que le traitement de l'adénome de la prostate de grade 1 révélé soit réussi, le patient doit respecter un certain nombre de règles concernant son comportement tout au long du parcours thérapeutique. Il devra changer radicalement son mode de vie habituel. D'un homme est nécessaire:

  1. Réduire temporairement le nombre d'actes sexuels
  2. Évitez l'activité physique excessive,
  3. N'utilisez pas de toilettes publiques,
  4. Ayez une alimentation saine
  5. Réduisez l'apport hydrique au coucher.

Les conséquences

Si un homme, pour une raison quelconque, refuse le traitement de l'hyperplasie bénigne de stade 1, la maladie passera bientôt à un nouveau stade. À ce stade, de graves complications peuvent survenir qui ne permettront pas à une personne de mener une vie familière.

Les conséquences de l'absence de traitement de l'adénome de la prostate à un stade précoce de développement sont les conditions suivantes:

  1. Renforcer le processus inflammatoire,
  2. L'apparition de pierres dans la vessie,
  3. Rétention urinaire aiguë,
  4. Le développement de l'insuffisance rénale,
  5. Pyélonéphrite.

Les complications de l'adénome de la prostate nécessiteront également un traitement.

La prévention

Tout homme peut éviter de se familiariser personnellement avec un phénomène aussi désagréable que l'adénome de la prostate. Le respect des mesures préventives contribue à empêcher son développement. Cela comprend:

  • Une bonne nutrition
  • Refus de dépendances,
  • Vie intime régulière avec un partenaire régulier,
  • Mode de vie actif.

Pour la prévention, les hommes doivent se rendre régulièrement au bureau de l'urologue et subir les examens programmés nécessaires. Cela devrait être fait même pour ceux qui ne craignent aucun signe de malaise, indiquant la présence de troubles dans le système génito-urinaire. Seuls les diagnostics peuvent déterminer avec précision si un homme est en bonne santé ou s'il a besoin d'un traitement pour une maladie urologique qui n'a pas encore eu le temps de se manifester.

Jusqu'au 10 août L’Institut d’urologie et le ministère de la Santé mènent le programme «Russie sans prostatite"Dans lequel Predstanol est disponible à un prix préférentiel de 99 roubles. , tous les habitants de la ville et de la région!

Qu'est-ce que l'adénome de la prostate?

Au cœur de l'adénome de la prostate se trouve la prolifération du tissu prostatique, qui déplace l'ouverture de la vessie et contribue à la violation de l'écoulement de l'urine. Une manifestation de la pathologie est la formation d'un petit nodule constitué de tissu hyperplasique. À mesure que la maladie se développe, sa taille augmente et commence à exercer une pression sur l'urètre. Progressivement, des infections du système génito-urinaire et d'autres complications graves s'ajoutent à la maladie sous-jacente qui, en l'absence de traitement de l'adénome de la prostate, peut même entraîner la mort du patient.

En fonction du type de croissance des nodules, la maladie a plusieurs formes:

  • intravesical - la formation de tumeurs augmente en direction de la vessie,
  • sous-vésical - le nœud se développe vers le rectum,
  • rétrotrigonale - la tumeur est située sous le triangle vésical.

Il existe de nombreux cas où plusieurs nodules se forment dans la glande à la fois. Ensuite, nous parlons d'un type d'adénome de la prostate multifocale. Il convient de noter que la maladie a une évolution bénigne, mais sans traitement, la maladie peut donner un élan à la croissance maligne et à la survenue d'un cancer de la prostate.

Faits intéressants

  • La cause de l'hyperplasie bénigne de la prostate est l'extinction des fonctions sexuelles, ce qui est indirectement confirmé par le fait que les hommes castrés dans l'enfance n'ont pas d'adénome de la prostate.
  • En Chine et au Japon, l'adénome de la prostate est extrêmement rare.
  • Les représentants de la race négroïde sont les plus sensibles à la maladie.
  • Il n'existe aucun système éprouvé pour la prévention de l'adénome de la prostate. Les médecins ne se limitent qu'aux recommandations générales sur la nutrition et le mode de vie.

Selon Dunaevsky L.I., le groupe d'âge des 50-60 ans représente 24,7% des patients, le groupe des 60-70 ans - 52,2% des patients. Selon des données plus récentes fournies par l'Organisation mondiale de la santé, l'adénome de la prostate est «plus jeune»: ces dernières années, 12% de tous les cas de la maladie ont été enregistrés pour les âges de 40 à 50 ans. Il convient de noter qu'après 80 ans d'adénome de la prostate se produit chez 85% des hommes.

On pense que l'adénome de la prostate) est l'une des manifestations de la ménopause «masculine»: seuls l'âge et le niveau d'hormones mâles stéroïdes dans le sang produites par les glandes sexuelles sont considérés comme des facteurs de risque.

Les symptômes de l'adénome de la prostate

Les symptômes de la maladie peuvent varier considérablement en fonction de la taille de la tumeur, de la direction et de la vitesse de sa croissance, du degré de perturbation de la vessie. Les signes obstructifs d'adénome de la prostate comprennent:

  • jet d'urine lent
  • rétention urinaire primaire,
  • vidange intermittente de la vessie,
  • le sentiment que la bulle n'est pas complètement vide
  • le besoin de tension de la presse pour uriner,
  • fausse envie d'uriner.

En plus des principaux symptômes, il y a une faiblesse générale, une bouche sèche, une perte d'appétit avec une diminution du poids corporel. Une personne s'inquiète de la constipation; lorsqu'elle expire de l'air, elle sent l'urine. De la part de la psyché, une augmentation de l'anxiété, de l'anxiété, de l'apathie et de la dépression sont notées.

Stades de la maladie

Il existe trois stades de développement des adénomes de la prostate hyperplasique, caractérisés par les manifestations suivantes:

  • Étape 1 (décalage). Les symptômes de la première étape peuvent déranger le patient pendant un à trois ans. Au rendez-vous chez le médecin, un homme se plaint de rétention urinaire, d'un flux d'urine lent, de douleurs et de fréquentes envies de vider la vessie, surtout la nuit.
  • Étape 2 (sous-compensée). Avec le développement de la pathologie, il devient difficile pour une personne d'uriner, la vessie ne semble pas complètement vide, l'urine est excrétée en petites portions et parfois spontanément. Les principales manifestations sont rejointes par des symptômes d'insuffisance rénale.
  • Étape 3 (décompensé). Au dernier stade de l'adénome de la prostate, le patient présente un dysfonctionnement de la vessie avec une goutte d'urine. Il devient trouble ou contient des impuretés de sang.
Nom du serviceCoût
Consultation - examen par un urologue / andrologue (primaire)990 rub
Accueil d'un urologue-andrologue, K.M.N., diagnostic médical, ambulatoire1 490 frotter.
Synthèse des résultats de l'examen et élaboration d'un programme de traitement individuel de 2 degrés de difficulté1 000 roubles.
Instillation urétrale / sans médicament1 210 rub.
Massage de la prostate1 210 rub.
Thérapie par ondes de choc (conservatrice) pour la dysfonction érectile, la maladie de La Peyronie, la prostatite chronique et le syndrome de la douleur pelvienne chronique (Storz Duolith) / 1 procédure4 950 rub.
Voir toute la liste de prix

Méthodes de diagnostic de l'adénome de la prostate

Le diagnostic de la maladie est effectué sur la base d'une enquête auprès du patient, en découvrant les symptômes, les méthodes d'examen instrumentales et de laboratoire.Une étape obligatoire est un examen urologique d'un homme, dans lequel le médecin palpe les parois de la prostate en insérant un doigt dans le rectum.

Les symptômes de l'adénome de la prostate

  • difficulté à uriner
  • flux d'urine faible (lent),
  • mictions nocturnes fréquentes
  • sensation de vidange incomplète de la vessie,
  • la nécessité de se fatiguer en urinant,
  • augmentation de la durée de la miction,
  • miction intermittente
  • miction avec gouttes à la fin de la miction,
  • incontinence urinaire
  • rétention urinaire associée à une incontinence (ischurie paradoxale).

Classification de l'hyperplasie prostatique par étapes

La Classification internationale des maladies (CIM) fournit une description détaillée des trois degrés d'adénome de la prostate, en fonction de la taille de la prostate et des manifestations cliniques de la maladie. Le pronostic et les thérapies sont affectés par la négligence de la pathologie.

Aux stades initiaux et aux premiers signes d'hyperplasie, aucun traitement chirurgical n'est nécessaire, mais un traitement médicamenteux plutôt conservateur. Dans les cas avancés, vous ne pouvez pas vous passer d'une intervention chirurgicale.

La classification de l'hyperplasie prostatique affecte le choix du traitement chirurgical. La taille de la formation et sa nature, l'âge du patient sont pris en compte.

La complexité de la thérapie réside dans le fait que l'adénome de la prostate survient chez les hommes qui ont franchi la barre des 40 ans. La chirurgie est effectuée encore plus tard. Chez les personnes âgées, la probabilité de développer une hyperplasie est augmentée, avec des méthodes mini-invasives inopérables.

Avec la chirurgie abdominale classique, il existe un risque élevé de développer des complications postopératoires qui affectent le bien-être et l'activité vitale du patient.

Diagnostic de laboratoire

Avant de procéder au traitement de l'adénome de la prostate, un certain nombre d'études de laboratoire sont prescrites pour évaluer l'état du patient et exclure la tumeur maligne. Les diagnostics en laboratoire comprennent les procédures suivantes:

  • analyse d'urine générale, indiquant la présence d'infections du système génito-urinaire, des saignements ou une insuffisance rénale,
  • test sanguin général pour déterminer le niveau de globules blancs,
  • des tests rénaux pour établir le fonctionnement des reins,
  • biopsie avec prélèvement de tissu prostatique,
  • PSA pour la présence / absence d'oncologie.

Adénome prostatique du 1er degré

Le développement de l'adénome au premier stade de la maladie est souvent confondu avec des pathologies associées: néphrite, cystite, etc. Un diagnostic différentiel obligatoire est effectué.

Le stade préclinique de l'hyperplasie répond bien à la pharmacothérapie. On prescrit au patient des bloqueurs adrénergiques, des inhibiteurs et des médicaments combinés. Les habitudes nutritionnelles sont ajustées, la physiothérapie est prescrite.

Examen rectal de la glande avec un adénome de la prostate de grade 1, l'une des méthodes de diagnostic les plus précises et informatives qui peuvent même trouver des signes primaires de prolifération tissulaire qui ne sont pas cliniquement apparents.

La pathogenèse de l'adénome de la prostate

L'HBP résulte d'un déséquilibre entre la prolifération cellulaire (croissance) et l'apoptose (adaptation due à la mort de certaines cellules) dans la prostate. Initialement, il se manifeste sous la forme d'amas microscopiques qui se multiplient et se développent progressivement, augmentant la masse du tissu glandulaire et stromal (principal) de la prostate. Cette troisième phase anormale de croissance de la prostate entraîne une augmentation du tonus musculaire lisse et de la taille des glandes. En raison de la position anatomique de la prostate qui entoure l'urètre, cette croissance est la principale cause d'obstruction urétrale chez les hommes âgés.

Dans le développement de l'hyperplasie prostatique, le rôle principal appartient aux hormones sexuelles. Chez les hommes âgés de 40 à 50 ans, une période de restructuration profonde du corps, une modification de la régulation hormonale, est à noter. Le niveau de testostérone dans le sang diminue, la concentration d'estradiol augmente. À la suite de ces processus, le niveau global d'oestrogène chez les hommes augmente, ce qui conduit à l'activation des fibroblastes, au développement d'un facteur de croissance fibroplastique, à la prolifération et à la prolifération du tissu conjonctif dans la glande prostatique. La pathogenèse du développement de l'hyperplasie bénigne de la prostate est un processus multifactoriel. Il comprend les étapes suivantes:

1. La conversion de la testostérone sous l'action de l'enzyme 5-alpha-réductase en dihydro-testostérone, conduisant à une augmentation significative de l'épithélium de la prostate.

2. Une augmentation des niveaux d'oestrogène contribue à la croissance du stroma (base du tissu conjonctif) de la prostate.

3. Une diminution de la concentration de 5-alpha-androsténediol entraîne une augmentation des récepteurs spécifiques de la prostate, de la vessie et de l'urètre initial. Les muscles de ces organes deviennent excessivement sensibles, provoquant des envies douloureuses fréquentes d'uriner, parfois la nuit, privant un homme de sommeil.

En plus de tout ce qui précède, une violation des processus normaux de la prostate aggrave la circulation sanguine dans l'organe, l'inflammation et l'œdème augmentent. Un facteur mécanique supplémentaire apparaît qui augmente la difficulté d'uriner.

De plus, non seulement la taille des formations, la nature de la croissance, mais aussi le sens de croissance des nœuds et la prolifération sont d'une grande importance. La croissance de la lumière de la vessie, des sites péri-urétraux, entraîne des symptômes douloureux, même avec de petites tailles de nœuds.

Diagnostic instrumental

Les méthodes de diagnostic instrumentales sont obligatoires dans le traitement de l'adénome de la prostate et aident à obtenir une image complète de la taille de la tumeur, de l'état de la glande prostatique, de la présence de complications de la maladie. Pour poser un diagnostic précis, les spécialistes de la clinique Euromedprestige utilisent un large éventail d'examens différents:

  • Échographie - donne des informations sur la structure de la prostate, la direction de croissance des ganglions, vous permet de voir des calculs dans les reins et la vessie, des pathologies urologiques concomitantes.
  • TRUSI - grâce à un examen transrectal, il est possible de détecter l'adénome de la prostate aux premiers stades de son apparition. Avec l'aide de TRUS, des signes de prostatite sont détectés, des données sur la taille de la glande, des anomalies pathologiques existantes et des processus inflammatoires sont obtenues.
  • Uroflowmetry - utilisé pour évaluer les caractéristiques de la miction, telles que la vitesse du jet d'urine et le temps de vidange de la vessie.
  • Cystomanométrie - utilisée pour déterminer la pression dans la vessie.
  • Uréthrocystoscopie - en utilisant cette méthode, le degré de rétrécissement de l'urètre est étudié.
  • La cystographie est un examen aux rayons X utilisant le contraste.
  • La tomodensitométrie ou l'imagerie par résonance magnétique sont des méthodes modernes qui permettent d'obtenir des données détaillées sur l'état de la prostate.

Classification et stades de développement de l'adénome de la prostate

Il existe trois stades de manifestations cliniques avec hyperplasie prostatique. Le critère est la présence de ce qu'on appelle "l'urine résiduelle" - la quantité qui reste dans la vessie après la miction.

  • Stade I - urine résiduelle jusqu'à 40 ml.
  • Stade II - urine résiduelle jusqu'à 100 ml.
  • Stade III - urine résiduelle de plus de 1,5 litre. Une ischurie paradoxale se développe lorsque l'urine s'écoule d'une vessie trop tendue à travers un sphincter externe atonique.

Traitement médicamenteux

Un traitement conservateur de l'adénome de la prostate est prescrit selon l'échelle I-PSS, s'il donne des résultats allant de 9 à 18 points. Pendant le traitement, divers médicaments sont utilisés pour réduire la gravité de la maladie, éliminer les infections et améliorer l'état du patient. En règle générale, les hommes se voient prescrire des médicaments des groupes suivants:

  • Des inhibiteurs de la 5-alpha réductase pour bloquer la transformation de la testostérone en sa forme active,
  • alpha-bloquants pour détendre le tonus musculaire lisse,
  • des antibiotiques pour traiter l'inflammation,
  • immunomodulateurs pour ajuster l'immunité.

Parallèlement au traitement de l'adénome de la prostate, les maladies concomitantes sont traitées.

Complications de l'adénome de la prostate

  • la rétention urinaire aiguë est la complication la plus redoutable lorsqu'une glande prostatique fortement agrandie bloque complètement la lumière des voies urinaires. C'est une urgence. En cas de fourniture intempestive de soins médicaux (détournement urinaire urgent par cathétérisme de la vessie, mise en place d'un tube dans la vessie à travers la paroi abdominale antérieure - cystostomie), un coma urémique se développe,
  • pyélonéphrite ascendante,
  • prostatite
  • urétrite (inflammation de l'urètre)
  • urolithiase,
  • hématurie (présence de sang dans les urines),
  • "Vessie neurogène" (miction rapide non contrôlée)
  • Fuite d'urine
  • divers troubles du sommeil
  • dysfonction érectile
  • troubles mentaux.

Indications

Les indications de la chirurgie sont de telles pathologies et complications:

  • rétention urinaire
  • insuffisance rénale
  • calculs dans la vessie résultant d'un adénome de la prostate,
  • infections des voies urinaires associées au développement de la maladie,
  • volumes excessifs d'urine résiduelle.

Méthodes chirurgicales

Le choix d'une technique chirurgicale particulière est effectué en fonction des symptômes et du degré de lésion de la glande. Une opération est réalisée si le patient n'a pas de contre-indications absolues, telles que des pathologies sévères du système cardiaque, des voies respiratoires, etc. Les méthodes les plus courantes de traitement de l'adénome de la prostate sont:

  • Adénomectomie ouverte - ablation d'un organe par incision dans la cavité abdominale. Il n'est utilisé que dans les cas avancés, il est traumatisant, mais il vous permet de récupérer complètement de l'adénome.
  • L'électrovaporisation transurétrale est l'évaporation des tissus hyperplasiques au moyen d'une électrode à rouleau.
  • L'énucléation au laser à l'holmium est l'une des méthodes les plus modernes et les plus populaires, impliquant l'ablation d'une tumeur à l'aide d'un laser.
  • Résection transurétrale - excision du tissu affecté avec un instrument spécial inséré à travers l'ouverture de l'urètre.
  • Cystotomie - visant à décharger l'urètre de l'urine résiduelle.

Traitement non chirurgical de l'adénome de la prostate chez l'homme

En complément, le traitement de l'adénome de la prostate comprend un certain nombre de thérapies non chirurgicales qui aident à éliminer les tissus affectés, à élargir la lumière de l'urètre et à restaurer la miction:

  • coagulation micro-ondes
  • sténose urétrale
  • ablation de l'aiguille
  • cryodestruction (congélation des tissus hyperplasiques),
  • évaporation des tissus par ultrasons.

Complications possibles de l'adénome de la prostate

Si vous ne faites pas attention au traitement de l'adénome de la prostate, il peut entraîner de nombreuses complications pouvant survenir même aux premiers stades de la tumeur. Le plus souvent, les patients rencontrent les pathologies suivantes:

  • rétention urinaire aiguë
  • hématurie
  • insuffisance rénale
  • pierres dans la bulle
  • processus inflammatoires - cystite, urétrite, pyélonéphrite, épididymite.

En cas de complication aiguë, le patient est hospitalisé immédiatement.

Rétention urinaire aiguë

L'une des conséquences les plus graves de l'adénome de la prostate est la rétention urinaire aiguë, lorsqu'il est impossible de vider la vessie. Il dérange le plus souvent dans les derniers stades de la maladie et apparaît dans le contexte d'hypothermie, de constipation, de séance prolongée, de manger des aliments épicés, de boire de l'alcool ou des diurétiques. En plus de l'incapacité d'uriner, avec un retard aigu chez le patient, des douleurs intenses dans le bas-ventre, une anxiété accrue et un gonflement au-dessus du pubis sont dérangeants.

Tissus de la prostate

La glande prostatique recouvre le col de la vessie et le début de l'urètre. Pendant la puberté, la prostate se développe et, à l'âge de 25 à 45 ans, reste pratiquement inchangée. La glande prostatique est un tissu de couleur orange de consistance dense, composé de glandes tubulo-alvéolaires tapissées d'un épithélium cylindrique de l'intérieur. Des corps amyloïdes de substance colloïdale et des grains de lécithine se forment dans les glandes. Pendant la période d'abstinence sexuelle, la granularité des lobules augmente et après la proximité, la granularité diminue.

La prostate est percée de flux excréteurs et de fibres musculaires lisses, formant une base de liaison. Étant donné qu'il existe un nombre important de nœuds ganglionnaires et de terminaisons nerveuses dans la prostate, la prostate est sensible à tout changement pathologique qui affecte principalement la fonction sexuelle.

Il est de coutume de distinguer la partie supérieure (antérieure ou crânienne) de la prostate et la partie inférieure (postérieure ou caudale). Le plus souvent, l'adénome de la prostate se forme dans la partie centrale crânienne de la prostate, capturant les lobes latéraux. Le tissu hyperplasique de la prostate se développe vers la vessie et le rectum, déplaçant l'ouverture interne de la vessie. Très souvent, le phénomène de croissance tumorale multifocale est observé.

Dans les ouvrages de référence médicaux, «adénome de la prostate» a souvent des synonymes: adénome périurétral, hyperplasie nodulaire ou adénomateuse, adénome de la partie crânienne de la prostate, prostatopathie adénomateuse platormonale et hyperplasie bénigne de la prostate.

Adénome de la prostate de stade 1

L'adénome de la prostate de grade 1 se caractérise par l'apparition d'un seul symptôme, une miction altérée. Le patient commence à visiter les toilettes plus souvent, surtout la nuit. Dans certains cas, l'incontinence urinaire nocturne est associée à une relaxation du sphincter. Au fil du temps, il y a un signe comme un flux faible, c'est-à-dire qu'un homme doit pousser pendant la miction, en pressant l'urine.

Cette condition se produit en raison de l'hypertrophie de la membrane musculaire de la vessie, qui est responsable de la vidange complète de l'organe. En raison d'une diminution du tonus musculaire, la vessie cesse de faire face à son travail et l'urine commence à s'attarder et à s'accumuler en petites quantités, provoquant une gêne pour l'homme.

Le stade 1 de l'adénome de la prostate peut durer une période complètement différente, de plusieurs mois à 10-12 ans. Tout dépend des caractéristiques du corps d'un homme particulier, de la présence de maladies concomitantes. De nombreux patients ne font pas attention aux problèmes de miction et pensent que cela est dû à des changements liés à l'âge, et ils vivent avec un adénome de stade 1 jusqu'à ce que d'autres symptômes apparaissent.

Adénome de la prostate 2 degrés

Le deuxième degré d'hyperplasie est caractérisé par plusieurs stades ou stades cliniques. La maladie se caractérise par des changements pathologiques dans la vessie, les reins, les voies urinaires.

Le pronostic pour le grade 2 est favorable. Les symptômes deviennent prononcés. La maladie se manifeste comme suit:

  • L'urine résiduelle apparaît.
  • La miction nocturne devient fréquente.
  • Lorsque vous urinez, vous devez forcer les muscles de la vessie.
  • La sortie d'urine est intermittente, ondulante.
  • Après la miction, il reste une sensation de vessie incomplètement vide.

Un traitement commun pour l'adénome de la prostate de grade 2 est un traitement conservateur, conçu pour réduire les symptômes et ralentir la progression de la maladie.La consommation de drogues a un effet temporaire. La guérison complète n'est possible qu'après la chirurgie.

Au deuxième stade, il est recommandé au patient plusieurs types d'opérations mini-invasives:

  • La laparoscopie est une méthode mini-invasive utilisée pour éliminer l'adénome de la prostate avec un volume supérieur à 120-200 cm³. La laparoscopie à 2 degrés se fait en présence de pathologies apparentées qui rendent impossible la réalisation de la TUR.
  • Vaporisation - réalisée en utilisant la chirurgie au laser. Un faisceau étroitement focalisé évapore les tissus de la prostate, réduisant son volume, ce qui entraîne une diminution des symptômes et une restauration complète du système génito-urinaire. La méthode de vaporisation n'est pas possible avec un volume d'adénome de la prostate supérieur à 80 cm³.
  • L'embolisation vasculaire est le dernier traitement de l'adénome de la prostate de stade 2. Pendant la procédure, les vaisseaux sanguins se bouchent. Le manque d'approvisionnement en sang entraîne une diminution du volume de l'hyperplasie.
  • TUR est une méthode classique de chirurgie. Un résectoscope est inséré dans l'urètre. Le tissu envahi est retiré en couches. La thérapie combinée est autorisée: une combinaison d'évaporation et de résection transurétrale.

La transition du deuxième au troisième stade se produit assez rapidement en raison de dysfonctionnements dans la compensation du mécanisme de la miction. La pharmacothérapie à ce stade est inefficace et vise principalement à surmonter les symptômes désagréables de la maladie.

La prostate: qu'est-ce que c'est?

La prostate, également connue sous le nom de prostate, est un organe situé juste en dessous de la vessie. Le but principal de la prostate est la production d'un secret spécifique, qui fait partie du sperme. Le secret de la prostate, déterminant la consistance de l'éjaculat (contribuant notamment à sa dilution), contient des vitamines, des enzymes, des immunoglobulines, des ions zinc, etc.

La glande prostatique pour les hommes est le «deuxième cœur», qui est responsable de la fonction sexuelle, de l'état psycho-émotionnel et de la santé générale.

Les principales fonctions de la prostate comprennent:

  • liquéfaction des spermatozoïdes - de ce fait, les spermatozoïdes acquièrent une motilité active et deviennent généralement viables,
  • sécrétion - dans sa composition, elle contient des enzymes, des protéines, des graisses et des hormones, sans lesquelles le système reproducteur ne fonctionnera pas normalement,
  • éjection de la graine - les muscles lisses de la prostate sont capables de se contracter, ce qui garantit l'entrée de la graine dans l'urètre, et c'est ainsi que l'éjaculation se produit.

Adénome de la prostate de stade 2

L'adénome de la prostate au stade 2 s'accompagne des mêmes symptômes que la maladie de stade 1. La seule différence est que les signes sont plus prononcés. Il devient de plus en plus difficile pour le patient d'uriner, l'envie constante d'uriner, surtout la nuit, est inquiète. Il y a une accumulation d'urine dans la vessie.

Avec l'adénome de la prostate, une violation des reins est observée, qui se manifeste constamment par la soif et la sécheresse de la cavité buccale. Et avec une vessie débordante, une chute d'urine peut être observée.

Types d'adénome de la prostate

Selon la structure et la localisation, trois types d'adénomes sont distingués:

  1. Une tumeur à travers l'urètre pénètre dans la vessie, déformant le sphincter interne et perturbant sa fonction.
  2. La tumeur augmente vers le rectum, la miction est légèrement altérée, mais la perte de contractilité de la partie prostatique de l'urètre ne permet pas à la vessie d'être complètement vide.
  3. Avec un compactage uniforme de la prostate sous la pression de l'adénome sans augmentation de celui-ci, ni rétention urinaire dans la vessie ni troubles de la miction ne sont observés. Il s'agit du type d'adénome le plus favorable.

Forme compensée

Les changements les plus caractéristiques de la miction à ce stade sont:

  • plus fréquent
  • moins gratuit
  • pas aussi intense qu'auparavant (le jet d'urine n'a plus l'apparence d'une parabole caractéristique, mais tombe presque verticalement).

À mesure que la prostate se développe et que l'urètre est comprimé, les symptômes suivants apparaissent:

  • augmentation de la miction pendant la journée,
  • diminution du débit urinaire,
  • l'augmentation des cas d'irrésistible envie d'uriner (les soi-disant pulsions impérieuses),
  • atteinte des muscles auxiliaires: le patient, pour une meilleure vidange, contracte parfois l'abdomen au début ou à la fin de la miction.

Étape sous-compensée

Sous-compensée - une augmentation de la prostate a atteint des niveaux lorsqu'elle a commencé à affecter fortement la fonction de la vessie pour éliminer l'urine du corps. Des violations se produisent:

  • la vidange de la vessie se produit par portions,
  • les parois de la bulle augmentent d'épaisseur,
  • il y a un retard dans une partie de l'urine,
  • lorsque la vessie déborde, une miction involontaire peut survenir,
  • l'urine peut être trouble et contenir des impuretés sanguines.

Adénome de la prostate de stade 3 - décompensé

Il y a une diminution de la contractilité de la vessie aux limites minimales, une augmentation de l'urine résiduelle peut être d'environ deux litres. Il est également important d'étirer fortement la vessie, dans laquelle ses contours sont vus sous la forme d'un ovale ou d'une forme sphérique, atteignant le nombril et, dans certains cas, s'élevant beaucoup plus haut.

Pendant ce temps, la nuit, et après et pendant la journée, l'urine est systématiquement ou constamment excrétée, cela se produit de manière involontaire, en raison des gouttes d'une vessie débordante.

Symptômes concomitants de l'adénome:

  • faiblesse
  • nausées et manque d'appétit,
  • constipation
  • soif et bouche sèche.

Adénome de la prostate de grade 3

Au troisième stade de la maladie, il y a une décompensation du système génito-urinaire. Les parois de la vessie cessent de se contracter et la vidange naturelle devient impossible. La condition est accompagnée de symptômes:

  • Syndrome douloureux - une gêne commence dans le bas-ventre, est observée pendant la miction et au repos. La douleur irradie vers la région lombaire, les testicules.
  • Des mictions involontaires et une rétention urinaire simultanée apparaissent.
  • Pathologies concomitantes - le risque de complications avec un adénome de la prostate du 3ème degré est supérieur à 80%. Expansion des voies urinaires supérieures, dysfonctionnement des reins et du tractus gastro-intestinal.
  • Facteur psychosomatique - manque d'appétit, soif chronique, faiblesse, apathie, muqueuses sèches. En raison d'un stress constant, le patient devient irritable, souffre d'insomnie.

Traiter l'hyperplasie de la prostate de grade 3 avec des médicaments est totalement inefficace. Chirurgie requise. Si la chirurgie n'est pas effectuée en temps opportun, l'uretère du patient est complètement bloqué. Les reins refusent de fonctionner normalement.

Le pronostic pour le grade 3 est extrêmement défavorable. Complications possibles: adénomite, prostatite, épididyimorchite, urétrite.

Dans les cas graves, les tissus bénins sont convertis en tumeurs malignes. La violation de l'équilibre eau-électrolyte du corps entraîne la mort du patient.

Les méthodes de diagnostic modernes ont permis de détecter une hyperplasie aux premiers stades, ce qui a un effet bénéfique sur le pronostic du traitement et réduit la probabilité d'une issue défavorable de la maladie.

Taille de la prostate pour l'adénome

En cas de suspicion d'adénome de la prostate, le médecin effectue plusieurs types de tests de diagnostic visant à identifier les anomalies du volume de la prostate. La taille est également influencée par des causes naturelles: l'âge et les caractéristiques anatomiques des hommes.

Pour distinguer si le volume de la prostate avec un adénome se situe dans la plage normale, l'urologue utilise des formules spécialement développées pour cela. Les calculs sont effectués par la méthode d'une ellipse tronquée et par d'autres moyens.

Le médecin traitant sera en mesure de calculer le volume d'HBP et de distinguer les écarts normaux des changements pathologiques anormaux en fonction des résultats du TRUS et de la palpation.

L'hyperplasie de la prostate atteint des tailles supérieures à 60-80 ml. Même un léger écart dans le sens d'une augmentation de la longueur et de la largeur par rapport aux normes existantes est préoccupant. La norme de la taille de l'adénome de la prostate est de 2,5 à 3,5 cm * 2,5 à 3 cm, ce qui correspond approximativement au volume de 20 ml. La taille maximale à laquelle l'urètre est de 4,5 cm est complètement bloquée.

La classification morphologique et la détermination du stade de la maladie sont effectuées après des études diagnostiques:

  • La méthode du doigt est l'une des méthodes les plus importantes qui aident le médecin traitant à déterminer la présence d'un néoplasme. Pour diagnostiquer une hypertrophie de la glande avec un doigt, une place se fait sentir dans le rectum au contact de la prostate. Les phoques et une augmentation de volume, une occasion pour la nomination de mesures diagnostiques supplémentaires.
  • TRUSES et ultrasons - dans des conditions normales, le fer ressemble à un châtaignier, avec une séparation claire (rainure) dans les lobes droit et gauche. L'hyperplasie conduit au fait que les tissus augmentent de volume, acquièrent une forme sphérique.
    La formation nodulaire de la glande de la prostate rend souvent impossible le décryptage automatique des tests, l'urologue fera donc les calculs nécessaires en utilisant la formule par lui-même.

Le plus difficile à diagnostiquer est l'hyperplasie avec croissance intravésicale. La prolifération tissulaire avec ce diagnostic se produit à l'intérieur de la glande en se concentrant sur la lumière de l'urètre. Même une légère augmentation de la taille de l'hyperplasie entraîne une insuffisance rénale sévère.

À quelle vitesse la prostate grossit avec l'hyperplasie

Le taux d'augmentation de l'adénome de la prostate dépend de plusieurs caractéristiques:

  • Problèmes identifiés en temps opportun.
  • L'efficacité de la pharmacothérapie.
  • Prédisposition génétique et présence de facteurs négatifs affectant le développement de la maladie.

Chez certains patients, une augmentation à une taille critique se produit en 5-6 ans, d'autres vivent avec une pathologie pendant 20-30 ans. Lors du diagnostic, tenez compte des indicateurs d'une augmentation de la taille avec l'âge, ainsi que de la dynamique de la croissance de l'adénome.

La seule méthode de thérapie efficace qui vous permet de vous débarrasser complètement de la maladie est une intervention chirurgicale radicale. En raison des dangers de la pathologie de la vieillesse, la chirurgie abdominale habituelle n'est pas effectuée. L'utilisation de méthodes de thérapie peu invasives est recommandée.

La taille de l'adénome de la prostate indique la nécessité d'une intervention chirurgicale. Le type de traitement dépend du volume de tissus envahis:

  • Un volume de 30 à 40 ml indique une hyperplasie initiale. Avec un traitement prescrit en temps opportun, la maladie dure de 2 à 20 ans ou plus.
  • 45-50 ml - le deuxième stade de l'adénome. La taille de l'hyperplasie prostatique est suffisante pour une intervention chirurgicale, surtout si elle s'accompagne de symptômes persistants. À ce stade, une excision complète de la glande n'est pas utilisée, les petites parties hyperplasiques sont enlevées.
  • 50-80 ml est une indication directe pour une intervention chirurgicale. Des méthodes chirurgicales radicales sont utilisées - excision complète des tissus. Effectuer une chirurgie abdominale, un traitement avec un laser à holmium.
  • Plus de 80 ml - la taille de l'adénome de la prostate est considérée comme critique. Si aucun traitement chirurgical n'est effectué, le patient peut mourir.

Le taux d'augmentation de l'hyperplasie est différent pour chaque personne. Dans des circonstances défavorables, le développement de la maladie, du stade initial au stade terminal, ne prendra que quelques années. Le soulagement des symptômes et le traitement chirurgical chez 80% des patients conduisent à une rémission stable.

Comment arrêter la croissance de l'adénome de la prostate

Le traitement traditionnel comprend plusieurs étapes: prévention des maladies, pharmacothérapie conservatrice, chirurgie:

  • Prévention de la maladie - les causes conduisant au développement de la maladie ont été identifiées. Il est recommandé à tous les hommes à risque d'ajuster leurs habitudes alimentaires, l'exercice, la consommation modérée d'alcool et l'arrêt du tabac. Si le patient est en surpoids - régimes thérapeutiques. Il est beaucoup plus facile de prévenir la maladie que de la guérir.
  • Traitement médicamenteux - des méthodes de traitement conservatrices sont utilisées. Le cours de thérapie vise à réduire le volume de l'éducation, à réduire l'inconfort et les symptômes.
    Le traitement non chirurgical de l'adénome de la prostate n'est efficace que dans les premiers stades. Après l'apparition d'une éducation bénigne, la chirurgie est inévitable. Les médicaments aident à ralentir la croissance de l'HBP, mais n'éliminent pas complètement la tumeur. L'adénome peut être accompagné d'une maladie infectieuse. Sous forme aiguë, vous devrez suivre une cure d'antibiotiques.
    Des médicaments anti-infectieux sont prescrits avant la chirurgie. Le médicament initial est une mesure temporaire qui aide à stopper la propagation de la maladie.
  • Thérapie chirurgicale - les méthodes sont divisées en mini-invasives et abdominales. La méthode la plus moderne de traitement de très grandes tailles d'adénome de la prostate est l'énucléation. La glande prostatique entière est retirée au laser, tandis que la capsule ne souffre pas. Les méthodes de traitement minimalement invasives comprennent la vaporisation, l'ablation.

Si la prostate est hypertrophiée, aucun traitement chirurgical ne peut être abandonné. Toutes les autres méthodes visent à augmenter la période de temps entre le diagnostic de pathologie et la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Il n'y a aucun cas de réduction indépendante de la taille de la prostate. Un patient soupçonné d'adénome doit consulter le plus tôt possible un professionnel de l'un des centres urologiques.

Méthodes de traitement de l'adénome de la prostate du 2e degré

Le traitement de l'adénome de la prostate de grade 2 peut être conservateur et rapide. La thérapie conservatrice ne peut que stopper temporairement la croissance de la tumeur, elle est identique à celle prescrite pour la maladie de stade 1. En outre, un homme se voit prescrire des aliments diététiques pour 2 stades d'adénome de la prostate.

Elle consiste à rejeter les aliments gras, salés, épicés, fumés. Il est très important de retirer de la nourriture les aliments qui irritent les parois de la vessie et aggravent l'état du patient. Le régime doit contenir des légumes frais, des fruits, de la viande et du poisson maigres, des céréales, des produits laitiers, des noix. Il est recommandé d'éliminer complètement l'alcool.

Si un homme veut se débarrasser définitivement de l'adénome, seule la chirurgie peut l'aider. Actuellement, des techniques mini-invasives sont utilisées pour retirer l'adénome de la prostate de grade 2, après quoi il ne reste plus de grandes cicatrices et une rééducation à long terme n'est pas nécessaire. Les méthodes suivantes sont appliquées:

  • Laparoscopie Il s'agit d'une opération utilisant un équipement endoscopique, qui est réalisée à travers de petits trous dans l'abdomen. Il n'y a pas de cicatrices visibles après la chirurgie, la rééducation ne dure que quelques jours.
  • TOUR. Ablation de l'adénome de la prostate par l'urètre à l'aide d'un résectoscope. Avec cette opération, aucune coupure ne reste sur la peau.
  • Embolisation des vaisseaux sanguins. Avec cette méthode, les vaisseaux qui alimentent la tumeur sont cautérisés. En conséquence, en raison du manque de nutriments, il cesse de croître et grossit.
  • Vaporisation laser. Cette méthode implique l'évaporation d'une tumeur à l'aide d'un faisceau laser, réalisée à l'aide d'un équipement endoscopique à travers l'urètre, sans incisions.

Il est important de comprendre que chaque opération a des contre-indications, par conséquent, tous les patients ne sont pas autorisés à recevoir un traitement chirurgical de l'adénome. Les hommes à l'âge adulte souffrent souvent de maladies du cœur, des vaisseaux sanguins, du diabète sucré et d'autres pathologies graves dans lesquelles l'intervention chirurgicale peut être une menace grave pour la vie.Il est particulièrement important pour ces patients d'identifier l'adénome de la prostate à un stade précoce afin de prendre des mesures et d'éviter sa croissance active. Avec un diagnostic rapide, le pronostic est favorable.

Cancer de la prostate, stade 4

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne, pas un cancer, mais dans de rares cas, un néoplasme peut être malin, c'est-à-dire devenir malin. De plus, le cancer de la prostate aux stades initiaux est très similaire à un adénome, mais contrairement à une tumeur bénigne, le cancer se développera rapidement et commencera à se métastaser.

À 1, 2 et 3 degrés de cancer de la prostate, aucun symptôme spécifique n'a été observé. Ainsi qu'avec un adénome, l'envie fréquente d'uriner, la nécessité de pousser, car l'urine va mal, l'incontinence urinaire, sont dérangeantes.

Seul le cancer de stade 4 s'accompagne de symptômes spécifiques sous forme de douleur dans le bassin. De plus, le patient commence à s'inquiéter de la faiblesse, de la douleur dans tout le corps, des nausées, des étourdissements, de la perte de poids. Mais cette condition est déjà très mal traitable, car les métastases ont commencé à être distribuées dans tout le corps. Le pronostic du cancer de la prostate de grade 4 est très mauvais.

Conclusion

De nombreux patients sont convaincus que chaque homme a un adénome de la prostate en raison de changements liés à l'âge, et il n'est pas nécessaire de le traiter. C'est une grave idée fausse. Tout problème de miction est l'occasion de consulter un médecin et de commencer le traitement. Un diagnostic précoce de l'adénome aidera à maintenir la force masculine et à améliorer la qualité de vie, et s'il est possible de diagnostiquer un cancer à un stade précoce, il sauvera la vie de l'homme.

Laissez Vos Commentaires